Lire ce message en ligne
Lettre d'information - Avril 2016

EDITO

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

Dans leur ouvrage Et si on arrêtait les conneries, Dany Cohn-Bendit et Hervé Algalarrondo plaident pour un changement de régime institutionnel avec l'adoption de la proportionnelle intégrale pour favoriser des coalitions et des compromis nécessaires aux réformes à entreprendre. Si l'idée est intéressante et si le cadre majoritaire de la Ve République peut apparaître inadapté à notre temps, il nous importe de ne pas uniquement rester obnubilé par le mode de scrutin. Le changement institutionnel serait davantage un préalable à une transformation constitutionnelle plus fondamentale. Le paradoxe du pouvoir est souvent que les croyances en la décision politique souveraine se muent en sentiment d´impuissance alimentant frustrations et déception collectives.

Si les analyses de Dany Cohn-Bendit et d'Hervé Algalarrondo sonnent justes sur la proportionnelle, le reste est beaucoup trop bâclé et trop éphémère pour constituer un véritable socle de réflexion. Nous vivons davantage dans un régime politico-médiatique où la parole journalistique multipliée par les chaînes d´info traque, juge, plaque et confirme ce que le système veut.

La commission des affaires culturelles et de l´éducation de l'Assemblée nationale a lancé à juste titre un travail de fond sur l'indépendance des médias par le biais d´une proposition de loi (à consulter ici). Nous devons poursuivre cet effort critique pour éviter que le marché médiatique ne renforce et programme nos manières de lire les événements. Dans Sur la télévision, le sociologue Pierre Bourdieu montrait que la scénographie médiatique n´était jamais neutre et que même si les tours de parole pouvaient être distribués de manière plus arithmétique, un inconscient social habitait les échanges avec une inégalité de statut des locuteurs. Lorsqu'on voit la manière dont on montre les échanges autour du mouvement Nuit debout, on peut se demander si on prend le temps d'analyser ce qui s´y passe.

Au-delà du mépris affiché par certains responsables publics, ce mouvement traduit un besoin de parler, d'échanger, de contredire, de comprendre et de devenir acteur politique. Sachons garder ce débat ouvert et permettre à ces mouvements de contribuer à un puissant mouvement d'idées et d´ingénierie sociale dont nous avons tant besoin pour penser et préparer l'avenir.  

Avec mes sentiments dévoués,

Christophe Premat


AGENDA


3
MAI
Questions orales sans débat
4
MAI
Début de l'examen du projet de loi sur les nouvelles libertés et protections pour entreprises et actifs
10
MAI
Suite de l'examen du projet de loi sur les nouvelles libertés et protections pour entreprises et actifs
11
MAI
Rencontre avec les lycéens du projet des "ambassadeurs en herbe" du réseau AEFE
12
MAI
Permanence téléphonique pour les Francais résidant en Grande-Bretagne
19 
MAI
Permanence téléphonique pour les Francais résidant en Irlande
Actualités en Circonscription
Visite de l'école française Jacques Prévert de Londres

J’ai eu le plaisir lors de mon déplacement à Londres le 20 avril dernier, de visiter l'école française Jacques Prévert, installée depuis plus de 40 ans dans la capitale britannique, en compagnie de son directeur M. Possenti et de sa successeur Mme Gentil, ainsi que de Mme Marot, Conseillère consulaire.

En savoir plus
Appel à projets pour la réserve parlementaire 2017

Je souhaite dès aujourd’hui lancer l’appel à projets de 2017. J’appelle toutes les associations de ma circonscription à me proposer des projets sur les thèmes suivants : la formation professionnelle, le bilinguisme et les droits humains.

En savoir plus
Rwanda : il faut maintenant briser le silence! 

J’ai cosigné une tribune appelant le gouvernement français à agir pour la reconnaissance de la responsabilité de certains français dans le génocide, publiée le 4 avril dernier en parallèle des commémorations du génocide contre les Tutsis du Rwanda par l’EGAM.

En savoir plus
Actualités à l'Assemblée Nationale
Adoption de la loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel

Après près de six années de débats au Parlement et dans la société, après deux ans et demi de navette entre l’Assemblée nationale et le Sénat, la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées a été définitivement adoptée le 6 avril par une majorité de député-es, tous partis confondus.

En savoir plus
La nécessaire réforme du Conseil supérieur de la Magistrature

Ce texte, qui reprend les dispositions votées de façon consensuelle par l’Assemblée et par le Sénat, nous avons choisi de consacrer l’impartialité des nominations du parquet tout en renforçant les pouvoirs de discipline et de nomination du Conseil supérieur de la Magistrature à leur égard.

En savoir plus
Hospitalisations abusives en psychiatrie : ma question à Marisol Touraine

J’ai souhaité attirer l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le problème des hospitalisations abusives en psychiatrie. Vous pouvez retrouver ma question ici.

En savoir plus

Le présent message a été envoyé à l'adresse électronique mentionnée lors de l'inscription sur la liste électorale consulaire, dont la communication est rendue possible en application des dispositions de l'article L.330-4 du Code électoral. Conformément aux recommandations formulées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) en matière d'utilisation des listes électorales à des fins de communication politique, vous pouvez vous opposer à l'envoi de nouveaux messages en cliquant sur le lien de désinscription ci-dessous.

Se désinscrire