Lire ce message en ligne
Lettre d'information - 24 février 2017

EDITO

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

La session parlementaire vient de s’achever pour la 14e législature sur des questions tout aussi importantes que le devoir de vigilance des sociétés-mères par rapport à leurs filiales et sur les obligations comptables des partis politiques. Transparence financière, économique et politique sont les maîtres-mots d’aujourd’hui pour simplifier les modes de gouvernance et les rendre plus collaboratifs.

J’ai conscience des inquiétudes qui montent après les déclarations successives de Theresa May sur le hard Brexit, c’est pourquoi j’ai envoyé un courrier à la Ministre Amber Rudd pour attirer son attention sur les conditions de résidence des Européens au Royaume-Uni. Une société qui fige et gifle les processus migratoires est condamnée à régresser, cela se vérifie tous les jours. La représentation politique des Français d’Europe du Nord prend une nouvelle signification dans ce contexte. C’est ainsi, toujours dans l’optique de défendre les droits des Français résidant au Royaume-Uni, que j’ai déposé, le 20 février, une proposition de résolution relative à « la garantie des droits des Français(es) établi(e)s au Royaume-Uni après la sortie du Royaume-Uni après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. »

Je viendrai à votre rencontre dans les semaines qui viennent pour vous présenter le bilan de mon action législative. Comme je vous l’avais dit en octobre dernier, je ne me représenterai pas en juin prochain et c’est donc en toute liberté que je pourrai vous livrer mon sentiment sur les grands sujets politiques actuels et futurs. La simplification des démarches consulaires, la reconnaissance du principe de mobilité avec la facilitation du retour en France, l’éducation et l’ouverture aux mondes francophones ont été des préoccupations importantes de ces dernières années. La transition numérique nous offre des possibilités de simplification administrative, même si la tentation de la surveillance existe. Il est important que les communautés françaises à l’étranger s’expriment et participent aux élections pour faire entendre leur voix et contribuer à l’amélioration de nos institutions.

Avec mes sentiments dévoués,

Christophe Premat


AGENDA


01
MARS
Date limite pour faire parvenir à votre Consulat votre demande de voter par correspondance aux législatives
02 
MARS
Rencontre-débat à Londres (diffusion en direct sur Facebook Live)
6-10
MARS
26e session plénière de l’Assemblée des Français de l’étranger
08
MARS
Rencontre-débat à Copenhague
9-10
MARS
Conseil européen
29 
MARS
Conseil d'administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE)
Actualités en Circonscription
Rencontre-débat à Londres le 2 mars

J’ai le plaisir de vous convier à une rencontre le jeudi 2 mars à 19h à Londres pour répondre à vos questions sur les conséquences du vote Brexit, sur les retraites, les échéances électorales 2017, la mobilité en Europe du Nord ainsi que sur tous les autres sujets que vous souhaiteriez aborder à cette occasion. Je n’oublie pas les personnes résidant hors de Londres et la réunion sera diffusée en direct sur ma page Facebook ce qui vous donnera la possibilité de me poser des questions en direct.

Rencontre-débat à Copenhague le 8 mars       
                                                                                  J’ai le plaisir de vous convier à une rencontre le mercredi 8 mars à 18h à Copenhague pour évoquer les questions de transparence dans la vie politique et échanger avec vous de vos préoccupations en tant que Français établis à l’étranger. La réunion sera précédée d’une permanence parlementaire afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent s’entretenir avec moi, individuellement.           

La section PS de Londres se mobilise au sujet du Brexit et des retraites

Michael Vincent, leader des socialistes français à Londres, s’inquiète du sort réservé aux citoyens européens habitant au Royaume-Uni alors que se profilent des négociations compliquées autour de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Brexit, transfert de fonds de pension, les socialistes à Londres se mobilisent.                                                                                                                              

En savoir plus
Actualités à l'Assemblée Nationale
Dépôt d'une proposition de résolution sur la garantie des droits des Français établis au Royaume-Uni

Les membres de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur le Brexit dont je fais partie ont publié leur rapport. J’ai pu relayer vos très intéressants témoignages, recueillis ces dernières semaines, à travers une contribution à ce rapport d’information. C’est toujours dans l’optique de défendre les droits des Français résidant au Royaume-Uni, que j’ai également déposé, le 20 février, une proposition de résolution relative à « la garantie des droits des Français(es) établi(e)s au Royaume-Uni après la sortie du Royaume-Uni après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. »                                                                                                                                    
En savoir plus
Une loi pour défendre le droit à l’interruption volontaire de grossesse                                              
L’Assemblée nationale a définitivement adopté la proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse. Avec l’adoption de ce texte issu du groupe socialiste, écologiste et républicain, la gauche a posé une barrière importante pour défendre le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps.                                                                 

En savoir plus
Mon intervention en Commission des Lois sur le contôle de l'état d'urgence

La question de l’articulation entre régime d’exception et régime de droit commun pose question quand le régime d’exception tend à durer voire à perdurer. C’est le cas avec l’état d’urgence comme je l’ai rappelé devant la Commission des Lois. Espérons qu’un consensus sera trouvé à l’issue de la prochaine campagne présidentielle pour pouvoir en sortir.                                                                                                                                    

Le présent message a été envoyé à l'adresse électronique mentionnée lors de l'inscription sur la liste électorale consulaire, dont la communication est rendue possible en application des dispositions de l'article L.330-4 du Code électoral. Conformément aux recommandations formulées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) en matière d'utilisation des listes électorales à des fins de communication politique, vous pouvez vous opposer à l'envoi de nouveaux messages en cliquant sur le lien de désinscription ci-dessous.

Se désinscrire